www.rerioa.net
Yantai, Guillin et le Jiangxi sont trois endroits auxquels je tiens beaucoup à des titres divers.
Yantai, le lieu ou je vis, est en bordure de mer et cela m'aide à supporter la distance d'avec Porquerolles mon port d'attache en France. La pêche, l'acquaculture est importante ici et donne l'occasion de faire quelques photos inhabituelles en se promenant sur la plage. Celles ci sont longues (des kilomètres) et les vieux tracteurs rouillés y sont des sculptures photogéniques.

Guillin, dans le sud de la Chine, parce que c'est beau, à l'état naturel, vraiment sans artifice, si ce n'est que comme tous les très beaux endroits, il y a quelques concessions au tourisme, même si l'on est loin du Club Med! Descendre le fleuve sur des barques (en faux bambous!) est un grand moment lorsqu'on se fait accompagner d'un pêcheur et de son cormoran.

Avec le Jiangxi c'est différent.
C'est une province pauvre ou se concentre la production des oranges. Je ne peux m'empêcher de penser au luxe de l'occident ou des villes côtières de la Chine lorsque je traverse cette province.
Le Jiangxi aura son heure de gloire, il est le dépositaire de 80% des fameuses terres rares dont l'industrie de l'electronique a besoin pour ses fabrications d'ordinateurs. C'est plus cher que l'or et reste à savoir à qui cela profitera?
Les voyages que je fais là bas sont ceux de l'intérieur.
Mon visage blanc dénote dans le concert local, et les paysans sans vergogne viennent quelque fois regarder de près cet étranger de passage.
Yantai
Ballade à Guillin
Province de l'intérieur : le Jiangxi.
© 2011
Créer un site avec WebSelf